Archives de Tag: Man On Fire

Denzel Washington – Analyse de carrière et droit de réponse !

Ce matin en me levant je vais lire un article publié sur Yahoo Cinéma et quelle ne fut pas ma surprise de lire que Denzel Wahington n’est plus un acteur « bankable » . C’est à dire un acteur qui remporte de l’argent. De plus dans l’article Tom Cruise, Matt Damon et will ferrel sont également catégorisés comme tels.

Même si on pourrait trouver certains point d’accords pour ces 3 acteurs, on ne peut pas en faire des généralités. Ainsi Green Zone est bien un « bide » pour Damon 94 millions de recettes contre 100 millions de Budget. Mais pas « The Informant » qui a rapporté deux fois plus qu’il n’a couté ! Pour Tom Cruise même si ses derniers films ne font plus autant recette, les producteurs ne perdent pas d’argent dessus. Son dernier film « knight and day » a rapporté 300 millions de dollars dans le monde.

Quant à Will Ferrel il a en effet connu une carrière en dent de scie mais ses deux derniers films font recettes. (The Other Guy et Megamind).

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici.

J’ai décidé de me focaliser sur Denzel Washington en vous montrant les preuves que l’article a été vite écris, qu’aucune recherche n’a été faite et qu’il contient des erreurs et participent à la désinformation !

Avant de commencer mon analyse de la carrière de Denzel, il faut rappeler que pour vraiment comprendre la rentabilité d’un film il faut savoir que en plus des recettes en salle, les producteurs et les studios amassent de l’argent sur les ventes du film à l’étranger, à la télévision, sur les produits dérivés et les ventes et location de DVD !

Sachant que les recettes en salle sont partagées avec les salles de cinéma elles-même. Enfin quand le budget d’un film est annoncé il ne prend jamais en compte le marketing et la communication qui peuvent parfois doublé les dépenses d’un film !

Tous ces chiffres sont rarement accessibles. Donc on ne peut réellement jamais savoir si un film a bien fonctionné ou pas.

Voila ce qu’il est dit sur Denzel Washington dans l’article :

« Pour Denzel Washington aussi, il est loin le temps des rôles légendaires incarnés avec brio dans Philadelphia, Malcolm X ou encore Training Day, qui lui a valu de remporter l’Oscar du meilleur acteur en 2001. Mauvais choix ou mauvaise passe, L’attaque du métro 123 était sûrement le film d’action de trop, qui expulse Denzel Washington dans les filets du classement outsiders. »

Pour démontrer l’absurdité de cette affirmation j’ai donc récolté les recettes mondes, USA, et budgets de tous les films de Denzel des années 2000 ainsi que Philadelphia et Malcolm X.

Le tableau ci-dessous est un récapitulatif. On pourrait prendre en compte qu’un film est déficitaire quand il rapporte moins d’argent qu’il n’en a couté.

Il est commun de considérer un film comme profitable quand ses recettes en salle sont deux fois supérieurs au budget initial du film.

Comme je l’expliquais on ne connait pas toutes les autres recettes et dépenses donc on ne peut vraiment rien affirmer.

En appliquant cette règle a Denzel Washington On peut tirer la conclusion suivante :

  • Sur les 10 dernières années aucun film de Denzel Washington est déficitaire.
  • 8 films sur les 13 dans lesquels il a participé sont profitables, ils rapportent 2 fois plus d’argent que le budget initial
  • 5 films se situent dans la zone entre les 2. Mais de manière disparates. « Out of Time » (2003) et « The manchuriane candidate » (2004) ont seulement rapporté en salle 20 % de plus que leur budget. Mais « Antwone Fisher » (2002) ou « Man On Fire » (2004) ont eux engrangé 86 % de plus
  • Quant à « The Taking of Pelham 1 2 3 » (2009) il a rapporté 50 % de plus. Selon quel critère le rédacteur de l’article peut  affirmer que c’est ce film qui l’a expulsé dans les filets des outsiders ? Car le film est clairement profitable. Le rédacteur a peut être confondu qualité du film, et de la performance des acteurs avec rentabilité !
  • Prenons l’exemple des films qui sont mis en avant dans l’article. Philadelphia (1993) est en effet très profitable 800 % de plus que le budget ! Mais « Malcolm X » est moins profitable que « The Taking of Pelham 123″(2009) !
  • Quant à Training Day (2001) qui est considéré comme le film pivot, il a la même rentabilité que « The Book of Eli », soit le dernier film de Denzel en 2010  qui a fini son exploitation cinématographique.
  • De plus en 2002, 2006 et 2007, les films sortis après Training Day sont profitables pour les studios.  John Q. (2002) + 184 %, Deja Vu (2006) + 140 %, Inside Man (2006) + 300 % et American Gangster + 166 %.
  • On peut enfin supposé que le rédacteur a confondu faible recette = Bide. Mais les films de Denzel Washington qui n’ont pas fait recette tel que « The Great Debaters » (2007), Out Of Time » (2003) ou « Antwone Fisher » (2002) n’ont pas couté beaucoup d’argent à réaliser. Bien qu’ils n’aient pas amassé beaucoup d’argent en salle, ils n’en ont pas perdu non plus.

Publicités